5G – Le Comité National de Dialogue

LE COMITÉ NATIONAL DE DIALOGUE SUR L’EXPOSITION DU PUBLIC AUX ONDES ÉLECTROMAGNÉTIQUES

Lors de sa dernière réunion du 2 octobre, le CND a présenté son dispositif de Surveillance de l’exposition :

Des capteurs fixes large bande ont été installés à Nantes et Marseille, d’autres sont prévus à Paris, Lille et Montpellier.

Pour autant, les mesures ne sont pas prises à hauteur d’homme mais à 1,5 m du sol. Ces capteurs n’expliquent pas non plus les variations de champ constatées. La CLCV souhaite  une analyse spectrale permettant seule de cerner les bandes de fréquences concernées par les pics d’exposition.

Cet outil est mis à la disposition du public. https://observatoiredesondes.fr/

DEPLOIEMENT DE LA 5G (en 3,5 GHz  )

Les assos environnementales ont saisi le Conseil d’Etat en référé suspension pour obtenir un moratoire sur le déploiement de la 5G dans l’attente d’une étude d’impact .

Certains s’interrogent sur une dégradation volontaire de la Qualité de Service  pour justifier le déploiement accéléré de la 5G, et demandent plus d’information sur la QS.

Selon l’ANFR [1], la 5G n’induira pas forcément une hausse de l’exposition générale mais augmentera de manière significative le nombre de points atypiques (rappel : >6V/m ).

Il conviendra en conséquence de multiplier les contrôles.

Et la CLCV alerte sur le risque de voir le seuil d’atypicité franchir les 6V/m !

Par ailleurs, les « petites cellules » sont dispensées de procédure Comsis [2] dans le cadre de la transposition du Code européen sur les nouvelles antennes qui ne peuvent être captées que par des téléphones 5G.

CRÉATION D’UN COMITÉ DE SUIVI ET DE CONTRÔLE DE LA 5 G:

Des objectifs partagés :

  • Meilleure information des élus
  • Partage des meilleures pratiques

Toutefois les associations sont exclues de ce comité piloté par l’ARCEP.

La CLCV y voit, après la loi ELAN,  une nouvelle atteinte au dispositif de la loi ABEILLE, tandis qu’Agir pour l’Environnement se réserve de ne plus siéger au CND si les associations n’y sont pas représentées.

Le manque d’écoute et le manque de dialogue ont conduit à plus de 40 incendies d’antennes-relais et 10 réseaux fixes (fibre) ont été sectionnés.

BAROMETRE ARCEP : étude en cours sur l’Impact environnemental du numérique, avec l’aspect consommation énergétique

C Bidois / 9 /11 /2020

———-
[1] Agence nationale des fréquences
[2] Autorisation ANFR

Connexion

Connexion pour les utilisateurs enregistrés